Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 11:25

http://img.over-blog.com/448x300/2/03/61/62/ACTUALITES/actualites-002/parlement-europeen.jpg

 

le président de la BCE lui est resté dans la salle

 

Martin Schulz, le président du Parlement européen est un homme calme et posé. Mais il n’aime pas être humilié. Et cela a bien été le cas ce soir à Bruxelles. A l’ouverture du conseil informel des chefs d’ Etats et de gouverne, Martin Schulz (membre du SPD allemand), a simplement eu le droit de s’adresser aux puissants de l’Europe , puis a été prié de se retirer par le président du conseil, Herman Van Rompuy. « Je suis heureux d’être le hors d’œuvre du dîner, mais je trouve qu’écarter le président du parlement, qui représente les peuples, d’une réunion de travail est une erreur », a-t-il déclaré, pointant le traitement différent réservé au président de la BCE, Mario Draghi, qui lui est resté dans la salle. Il semble donc que les dirigeants exécutifs européens, auraient des choses à se dire que les oreilles parlementaires ne devraient pas entendre…

 

Martin Schulz, lui avait des propositions concrètes à mettre sur la table de ce conseil, « le vingt-quatrième sommet depuis 2008, mais le premier qui a officiellement pour objet la croissance en Europe », a-t-il constaté Car l’institution qu’il préside a deux longueurs d’avance sur le Conseil européen : il a déjà adopté la taxe sur les transactions financières, freiné par le gouvernement britannique. Il a aussi déjà fait sien le principe d’un financement mutualisé des projets d’infrastructures, autrement dits project bonds. Le président du PE a proposé au conseil un « pacte pour la croissance permettant d’adopter très vite les différentes directives correspondant et comprenant des mesures de lutte contre le chômage des jeunes, l’investissement dans l’efficacité énergétique et le financement des PM, la lutte contre l’évasion fiscale… toutes choses que le conseil européen peine à aborder depuis des mois. C’est sans doute pourquoi il a préféré laisser Martin Schulz faire antichambre devant sa porte, comme un vulgaire valet.

 

Le mépris affiché du Parlement européen fait partie, hélas, du legs hérité du défunt couple Merkozy. Tout emplis d’eux-mêmes, et au nom de l’efficacité, la chancelière allemande et le président français avait pris pour habitude de tout régler à deux et de convoquer les autres ensuite : collègues gouvernants, commission, parlement. Ils privilégiaient « l’intergouvernemental » et donc le sacré couple « franco-allemand » sur la méthode communautaire qui fait place aux institutions démocratiques de l’Union. il ont profité pour cela de l’apathie de la Commission, réputée pourtant « moteur de l’Europe », dirigée par un Manuel Barroso consentant. L’union européenne qui était déjà une machine d’une extrême lourdeur s’est aussi mise à s’endormir… Résultat : depuis 2000_, quasiment aucune législation permettant de re réguler l’économie n’a «été complètement adoptée, aucune initiative de croissance n’a été lancée, et seuls les plans de sauvetage et d’austérité ont été mis en place. Un retard que les peuples européens, grecs, espagnols, italiens, portugais, irlandais en premier lieu, ne peuvent absolument pas se permettre.

 

Marianne 2

 

en savoir plus!!! clic ici!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by never-surrender - dans Brusq U.E.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : never-surrender
  • never-surrender
  • : face à l'intoxication des masses...notre devoir est de diffuser l'info censurée!!!
  • Contact

Additif alimentaires industriels dangereux

 

 

Recherche

Observatoire du FN

Twitter

TheChangeBook

English

 

Espana

 

Stay Alert!!!