Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 07:38

Du jamais vu. Le big boss du CERN a interdit à ses équipes de tirer des conclusions scientifiques d’une expérience chargée de déterminer le rôle des rayons cosmiques dans la formation des nuages, et donc… du réchauffement climatique.

 

Au CERN, le climat se refroidit… Le CERN mène actuellement, depuis 2009, une expérience dénommée CLOUD (« Cosmics Leaving Outdoor Droplets »). Une étude chargée de déterminer le rôle des rayons cosmiques dans la formation des nuages. Une publication était (très) attendue pour cet été.

 

Mais le taulier du CERN, Rolf-Dieter Heuer, a interdit à ses équipes de publier leurs conclusions. Ça jette un froid…

 

Global (scientific) warning CLOUD se base sur les hypothèses du physicien danois Henrik Svensmark, qui soupçonne les rayons cosmiques de constituer des « germes » permettant la formation de gouttelettes en suspension, et donc, des nuages.

 

Une petite modification de la surface nuageuse engendrant d’importantes variations du rayonnement solaire au sol, la température globale de la terre pourrait dès lors être affectée par les fluctuations de l’intensité de ces rayons cosmiques.

Pour simplifier à l’extrême la vision de Svensmark, les nuages ne seraient pas le résultat du climat terrestre, c’est le climat qui serait en réalité le résultat des variations de la couverture nuageuse, et donc de l’intensité des rayons cosmiques, qui dépend de la force des champs magnétiques solaire et terrestre. Rien à voir avec l’activité humaine, donc…

 

Problème : cette hypothèse n’a jamais été prise en compte par la communauté scientifiques (Le GIEC notamment, qui fait la pluie et le beau temps sur les décisions internationales relatives au climat).

 

Des scientifiques la tête dans les nuages…

 

« Les résultats [de CLOUD] seront publiés d’ici peu. J’ai demandé à mes équipes de présenter les résultats de façon claire, mais de ne pas les interpréter. Ils seraient immédiatement jetés dans l’arène du débat hautement politique sur le changement climatique » a affirmé au Welt Online le Directeur Général du CERN.

 

Ce qui amène plusieurs conclusions, évoquées par Nigel Calder, un journaliste scientifique renommé : - Si le CERN a aussi peur de l’impact politique de ses résultats, c’est qu’ils vont certainement dans le sens de la théorie de Svensmark, ce qui ferait planer quelques nuages sur l’antienne scientifique du rôle de l’activité humaine dans le réchauffement climatique global.

 

- Le CERN a rejoint la longue liste d’instituts scientifiques « politiquement corrects » (faudrait-il plutôt dire « climatologiquement correct » ?).

 

En clair, les scientifiques sont d’accord pour entrer dans l’ »arène » politique… dès lors que leurs résultats vont dans le sens des théories dominantes. De fait, le CERN a cessé d’être un institut véritablement scientifique. - Et, accessoirement, la publication attendue risque d’être assez… ennuyeuse.

 

Un petit graphe, pour la route, publié par The Register à partir des données de Svensmark : la première courbe représente les variations de température dans l’hémisphère nord (selon les différentes méthodes d’évaluation), la seconde retrace l’évolution de l’intensité des rayons cosmiques (selon les différentes méthodes d’évaluation). Le tout ramené à l’échelle du temps.

 

 

http://www.lesmotsontunsens.com/files/correlation-rayons-cosmiques-climat.jpg

 

« Les politiciens, il y en a, pour briller en société, ils mangeraient du cirage », disait Coluche. Et maintenant, ça marche aussi pour les scientifiques

link

Partager cet article

Repost 0
Published by never-surrender - dans écologie
commenter cet article

commentaires

Shuman 25/12/2012 21:24

le fait que le soleil, soit impliqué dans le réchauffement climatique ne me surprend pas sans être alarmiste voici ce que j’ai trouvé dans la bible, l’apocalypse chapitre 16 qui concerne le soleil
qui va augmenter la température sur la terre (écrit il y a plus de 2000 ans) ,
peut être somme nous tout au début …

Et le quatrième versa sa coupe sur le soleil ; et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu :
et les hommes furent brûlés par une grande chaleur ; et ils blasphémèrent le nom de Dieu qui a
pouvoir sur ces plaies, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire.

Le fait que les hommes polluerons et détruirons la terre dans la fin des temps est aussi mentionné dans ce livre.

Présentation

  • : never-surrender
  • never-surrender
  • : face à l'intoxication des masses...notre devoir est de diffuser l'info censurée!!!
  • Contact

Additif alimentaires industriels dangereux

 

 

Recherche

Observatoire du FN

Twitter

TheChangeBook

English

 

Espana

 

Stay Alert!!!