Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:32

Du gaz xénon 133 et 135 a été détecté à l’intérieur du réacteur No 2 de la centrale nucléaire de Fukushima, ce qui signifie qu’une réaction de fission en chaîne pourrait s’y être produite.

 

C’est en substance la mauvaise nouvelle qu’a annoncée hier Tokyo Electric Power (Tepco), l’opérateur de la centrale accidentée, à la population japonaise. Tout en rassurant:

«Même si une réaction de fission est en cours, elle est d’une ampleur extrêmement faible et le réacteur est dans l’ensemble dans une situation stable», a expliqué l’un de ses responsables.

 

D’après des documents publiés quotidiennement par Tepco, la température au fond des cuves des réacteurs 1, 2 et 3, endommagés par le séisme et le tsunami du 11 mars, restait mardi nettement inférieure à 100 °C.

Celle du 2, la plus élevée, était de 76,8 °C.

 

Par mesure de précaution, l’opérateur a toutefois injecté dans la nuit de mardi à mercredi 10 tonnes de solution aqueuse d’acide borique afin d’absorber les neutrons et de stopper un éventuel processus en chaîne.

 

Cette annonce intervient dans un climat morose quant à la perspective de maîtriser le sinistre.

 

En début de semaine, un comité d’experts japonais estimait qu’il faudra compter trente ans jusqu’à la sécurisation du site.

 

http://actualutte.info/wp-content/uploads/2011/11/nucleaire-300x300.png

 

Au vu de son calendrier, Tepco espère stabiliser d’ici à la fin de l’année la température des réacteurs sous 100 °C et maîtriser les rejets de matières radioactives toujours en cours.

Mais selon plusieurs médias japonais, la société Tepco ne gère pas aussi bien les choses qu’elle le prétend. «Tepco dit que la situation est en train de se stabiliser. Que la première étape est complétée. Mais je ne le crois pas, raconte aussi un des rares employés de Tepco ayant bravé l’interdiction de parler dans Le Nouvel Observateur . Il faudrait pour ça que tous les tuyaux endommagés aient été remplacés. Or, on en est loin. (…)Cette situation est absolument inédite et on voit bien qu’ils ne savent pas réellement combien de temps prennent les choses.»

 

Les autorités japonaises ne sont pas moins démunies face à un climat de soupçon généralisé qui s’est installé dans la population japonaise. Mardi, un député, qui occupe un poste de secrétaire au sein du gouvernement, a cru bon de boire un verre d’eau provenant de la centrale contaminée pour démontrer l’efficacité du système de décontamination radioactive qui a été mis en place! Il était harcelé de questions de journalistes lui demandant de prouver que l’eau de la région de Fukushima n’était pas contaminée.

Partager cet article

Repost 0
Published by never-surrender - dans nucléaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : never-surrender
  • never-surrender
  • : face à l'intoxication des masses...notre devoir est de diffuser l'info censurée!!!
  • Contact

Additif alimentaires industriels dangereux

 

 

Recherche

Observatoire du FN

Twitter

TheChangeBook

English

 

Espana

 

Stay Alert!!!