Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 16:46

Retour sur les principaux éléments qui permettent de comprendre l’affaire Snowden, qui a créé une véritable onde de choc à l’échelle mondiale.

 

http://archivesmillenairesmondiales.files.wordpress.com/2013/06/d6b2b-spyingdoor.jpg

Le gouvernement américain peut acceder à vos comptes facebook, gmail, skype et youtube !

Edward Snowden, le « whistleblower »

Cet ancien technicien de la CIA, tout juste âgé de 30 ans, est à l’origine des fuites qui ont révélé au grand jour le scandale des écoutes de la NSA (National Security Agency ou « agence de sécurité nationale »). Avant de quitter les Etats-Unis pour Honk Kong, où il s’est réfugié entre le 20 mai et le 23 juin, il était l’employé d’un prestataire de services de la NSA, Booz Allen and Dell. Dans une interview pour le Guardian , il affirme qu’il a laissé derrière lui « sa vie très confortable » et un salaire de 200.000 dollars annuels. Snowden a quitté Honk Kong le 23 juin pour se rendre à Moscou, où il est actuellement toujours en transit.

 

 

D’après le New York Times, il aurait contacté dès janvier la documentaliste Laura Poitras, spécialisée dans la sécurité, pour ensuite prévenir anonymement le journaliste Glenn Greenward qu’il avait des révélations à faire.

Par la suite, Barton Gellman, du Washington Post , est également mis dans la confidence. Après des échanges via un chat sécurisé, Snowden fait parvenir début mai aux journalistes les documents qui révèlent l’existence de Prism . Ces documents ultra-confidentiels expliquent comment l’agence américaine a amassé quantité de données téléphoniques et numériques.

Prism, les grandes oreilles

C’est le programme de surveillance électronique qui a servi à collecter des renseignements notamment à partir d’Internet. Le Guardian a révélé début juin que ce programme classé permet à la NSA d’avoir accès, sans mandat judiciaire, aux courriers électroniques, aux conversations chats, aux vidéos, ainsi qu’aux détails contenus sur les réseaux sociaux – à partir du moment où l’une des parties n’est pas sur le territoire américain.

 

En interceptant toutes les communications et avec la coopération des éditeurs Internet aux Etats-Unis (tels que Google, Microsoft ou encore Facebook), il était possible pour les services de renseignement de récolter toutes les données susceptibles de révéler des activités terroristes.

 

Prism a été créé en 2007, pour remplacer le « Terrorist Surveillance Program » mis en place par l’administration Bush, après les attentats du 11 septembre 2001.


http://www.lesechos.fr/medias/2013/07/02/581441_0202864942700_web_tete.jpg

Les géants de l’Internet fonctionnaient en coopération avec la NSA. 

L’Europe sous écoute

Les révélations du Spiegel sur l’espionnage supposé de l’Union européenne par les Etats-Unis ont suscité l’indignation au sein de l’UE, où, de Bruxelles à Paris en passant par Berlin, fusent critiques et demandes d’explications à Washington.

 

D’après les journalistes de l’hebdomadaire allemand, qui disent avoir eu accès à un document confidentiel daté de septembre 2010 grâce à Edward Snowden, les services secrets américains surveillaient les communications électroniques des représentations diplomatiques de l’Union Européenne et ont piégé les locaux de l’UE à Washington, à Bruxelles et à l’Onu pour avoir accès à ses réseaux informatiques internes .

 

Le document évoque 38 pays ou ambassades européennes (tels que la France, l’Italie, ou la Grèce) qui ont été définies comme des « cibles » de l’agence américaine.

François Hollande a exigé lundi que ces activités d’espionnage cessent dès à présent et a remis en question l’immédiateté des négociations sur le libre-échange.

Pour sa part, Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur et Services, a qualifié ces actes de « très grave » lors d’une interview.

L’embarras américain

Alors que ces révélations ébranlent les relations diplomatiques entre l’Europe et les Etats-Unis, Barack Obama a promis lundi de fournir « toutes les informations » à l’UE .

 

Le président américain, qui est en visite en Tanzanie, a indiqué que le gouvernement américain prendrait contact avec ses homologues européens pour répondre à leurs préoccupations.

Autre front diplomatique américain : le cas Snowden. Si les autorités russes semblaient faire la sourde oreille aux demandes répétées des américains d’extrader de force Edward Snowden, Vladimir Poutine a affirmé lundi que la Russie ne livrera jamais l’ancien agent .  

 

En France, les appels à accorder l’asile politique au lanceur d’alerte se multiplient .

 

 Comment échapper à la surveillance de Prism?

 

 Le s dirigeants europeens savaient depuis longtemps 

 

 Prism, Snowden, surveillance : 6 questions pour tout comprendre

 

 L'attitude de M. Obama vivement critiquée aux Etats-Unis

 

Comment la NSA siphonne en temps réel les serveurs des géants du Web

Partager cet article

Repost 0
Published by never-surrender - dans contrôle total
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : never-surrender
  • never-surrender
  • : face à l'intoxication des masses...notre devoir est de diffuser l'info censurée!!!
  • Contact

Additif alimentaires industriels dangereux

 

 

Recherche

Observatoire du FN

Twitter

TheChangeBook

English

 

Espana

 

Stay Alert!!!