Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 19:05

Le MES est basé sur un amendement de l'article 136 du TFUE du 23 mars 2011, qui, en fait, constitue un accroissement du pouvoir de l'Union Européenne.

Et parce que cet amendement est basé sur l'article 48.6 du Traité de l'Union Européenne (TUE), cela est illégal. (...)

 

Le MES aura le pouvoir de vider les Caisses des États sans que les Parlements puissent s'y opposer.

 

En outre, cet amendement - strictement selon le texte - rend possible tout un tas d'autres institutions anti-démocratiques, qui, sous prétexte de combattre l'instabilité de la zone euro, pourront limiter les effets de législation nationale et les droits des citoyens.

 

A dire vrai, tous les 17, ce n'est pas nécessaire. Une décision est également valide quand les ministres ne sont pas tous présents. Chaque ministre représente un nombre de votes, relaté au capital souscrit par son pays.

 

Lorsque les 2/3 des ministres représant les 2/3 du nombre total des votes sont présents, ils peuvent voter validement. Et ne pas voter n'empêche pas une décision unanime. Tant que personne ne vote contre.

 

En théorie, un ministre têtu d'un petit pays pourrait donc gâcher la fête. Soi dit en passant, qu'il devra disposer d'un grand courage. Barroso ne veut plus de cela. Il veut que tous les traités européens soient modifiés et que les décisions n'aient plus besoin d'être prises à l'unanimité.

 

Pour le MES, par exemple, cela voudrait dire que si l'Allemagne, la France, l'Italie et les Pays-Bas sont d'accord, les 13 autres n'ont plus rien à dire. Vive la dictature à Bruxelles! Vive l'Union Européenne!

 

Officiellement la Banque Centrale Européenne n'est pas un organe de l'Union Européenne. * La BCE est la propriété des banques centrales dans la zone euro. Celles-ci, à leur tour, sont indépendantes des gouvernements nationaux dans ce sens qu'elles n'en prennent pas d'ordres.

 

Elles sont souvent dirigées par des Conseils de personnes privées et dans tous les cas inépendantes du gouvernement.

L'euro n'appartient donc pas à l'Union Européenne, ni aux gouvernements nationaux, mais à un cartel de banquiers indépendants des gouvernements à Frankfurt, la ville des Rothschild.

 

L'Union Européenne ne peut pas donner des ordres à la BCE, mais inversement la BCE a du pouvoir à l'intérieur de l'UE. Elle dirige le Système Européen des Banques Centrales, qui lui est bien un organe de l'UE. La BCE, ensemble avec les banques centrales de la zone euro, sont les membres de cet organe.

 

Jusqu'où doit on aller dans la complexité pour donner le pouvoir d'un organe officielle à des entreprises privées?

 

POUR PLUS D'INFOS: Ici

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by never-surrender - dans Brusq U.E.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : never-surrender
  • never-surrender
  • : face à l'intoxication des masses...notre devoir est de diffuser l'info censurée!!!
  • Contact

Additif alimentaires industriels dangereux

 

 

Recherche

Observatoire du FN

Twitter

TheChangeBook

English

 

Espana

 

Stay Alert!!!