Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 15:05

tolérance zéro????

 

Nous ne sommes plus à une affaire près allez-vous dire. Et vous auriez raison, une de plus ou une de moins après tout ... Certes, sauf que cette fois-ci, l'affaire en question est d'actualité.

 

http://static.skynetblogs.be/media/129940/3042404395.jpg

 

En effet, elle touche la réforme des retraites !

Selon certaines sources journalistiques -Médiapart en tête repris par Le Nouvel Obs et d'autres médias-, il pourrait se profiler un délit d'initié qui toucherait le président Sarkozy et son frère Guillaume : Guillaume Sarkozy.

L'affaire se précise .

 

Je m'explique. Guillaume Sarkozy est le frère du président de la République. Il est également le délégué général de Malakoff Médéric, société spécialisée dans les assurances, la mutuelle santé, l'épargne, la prévoyance et ... la retraite !

 

Auparavant, Guillaume Sarkozy était spécialisé dans le textile. Mais en 2006, il a du mal à joindre les deux bouts, et son entreprise dont il était le patron connaît des difficultés. Il a donc été purement et simplement écarté de la direction. Malgré cet échec, il a su rebondir.


Ses connaissances et son réseau ayant réussi à le parachuter au sein du groupe Médéric. Le groupe est financièrement puissant et Guillaume Sarkozy l'a bien compris.

En 2008, grâce à la participation au capital que détient Médéric, Guillaume Sarkozy parvient à faire son entrée au conseil de surveillance du groupe Le Monde, conseil qu'il devrait quitter dans quelques temps suite au rachat du groupe. Guillaume a bien compris que sa place au sein du groupe Médéric -devenu entre temps Malakoff Médéric- était cruciale. Il a donc décidé d'en tirer avantage en créant une sorte de participation ou "co-entreprise" avec la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) -organisme d'Etat-, et sa filiale la Caisse Nationale de Prévoyance (CNP).

 

L'ambition affichée de cette alliance entre la CNP, CDC et le groupe Malakoff Médéric est claire : jouer un rôle majeur sur le marché de la retraite complémentaire dans les années à venir.

Ce sera chose réelle le 1er janvier prochain avec la création d'une société commune qui regroupera le groupe Malakoff Médéric, la CDC et la CNP.

 

Nicolas Sarkozy arrive donc à point nommé dans cette affaire avec sa réforme des retraites qu'il souhaite faire adopter à tout prix. La réforme "va conduire à l'asphyxie financière des grands régimes par répartition" et sera donc "propice à l'éclosion de ces grands fonds de pension qui n'étaient pas encore parvenus à s'acclimater en France, à quelques rares exceptions près", nous explique le site Médiapart.

 

Le Président assècherait donc la retraite par répartition au profit d'un mode de capitalisation. "Cette société n'aurait jamais vu le jour sans l'appui de l'Elysée", nous explique le site du Nouvel Obs.

En effet, la CDC est une institution publique présidée par un parlementaire, la CNP est une filiale de la CDC et présidée par François Pérol, ancien secrétaire adjoint de l'Elysée.

Pour rappel, la CDC gère le fonds de réserve des retraites. Une raison réelle de cette réforme des retraites ? On comprend mieux pourquoi Nicolas Sarkozy s'entête à vouloir passer en force cette réforme.

Avec quelques 40 à 100 milliards d'euros en jeu, on comprend mieux la motivation de la famille Sarkozy et de leurs intérêts...

 


Le texte initial de l’appel pour un référendum sur la réforme des retraites

 

Initié par l’hebdomadaire Politis

 

Le 12 octobre, plus de trois millions et demi de nos concitoyens étaient dans la rue pour dire « non » à une réforme des retraites qui promet de frapper durement les salariés, et en premier lieu les femmes et les ouvriers.

Cette réforme, injuste et cynique, n’a fait l’objet d’aucune négociation véritable avec les organisations syndicales.

 

Elle est imposée par un homme seul, qui coûte que coûte, applique une commande du Medef, au mépris de la mobilisation populaire, au mépris de la représentation nationale, privée de tout débat digne de ce nom, et au mépris de son propre engagement électoral à ne pas toucher à l’âge de la retraite.

 

À l’inverse, il veut revenir sur une réforme adoptée par le peuple à la faveur de la victoire de la gauche en 1981.

C’est ainsi, sans la moindre considération pour les règles les plus élémentaires de la démocratie, que Nicolas Sarkozy veut imposer à notre pays une régression sociale sans précédent depuis la Libération.

 

Face à ce déni de justice et de démocratie, face à ce coup de force politique, et alors même que sept confédérations syndicales ont souligné le 9 septembre que « le vote de ce projet n’est plus d’actualité », les soussignés se prononcent en vertu de l’article 11 de la Constitution, pour l’arrêt immédiat de la procédure d’adoption de ce projet de loi et la convocation d’un référendum sur celui-ci.

 

Ils entendent ainsi contraindre le président de la République à ouvrir un débat qu’il n’a cessé d’entraver, et favoriser son appropriation citoyenne en vue d’un choix de société éclairé et transparent. Ils en appellent, dans le même mouvement, à la poursuite de la mobilisation populaire, le 16 octobre et après.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by never-surrender - dans ne soyons pas dupe!!!
commenter cet article

commentaires

Porte-parole du groupe Malakoff Médéric 19/04/2011 11:02


Bonjour,

Nous avons pris connaissance de votre post du 12 avril. Vous y reprenez des informations erronées qui circulent sur le net concernant le groupe Malakoff Médéric.
En tant que porte-parole du groupe Malakoff Médéric, je me permets de vous rappeler les points suivants :
1 - L’attachement et l’implication du groupe Malakoff Médéric à la retraite par répartition qui constitue l’un de ses deux métiers phares depuis 1947, aux côtés de l’assurance de personnes.
Malakoff Médéric est un acteur majeur de la retraite complémentaire par répartition. Il exerce cette mission d’intérêt général pour le compte des fédérations Agirc et Arrco. Une mission qu’il a à
cœur de mener à bien et de défendre, dans l’intérêt des 2,7 millions de retraités allocataires et des 3 millions de salariés cotisants dont il gère la retraite par répartition.

2 - L’épargne retraite est une activité que le groupe Malakoff Médéric exerce depuis 40 ans, dans le cadre de son second métier, celui d’assureur de personnes.
Cette activité historique du Groupe vient compléter le cœur de son métier d’assureur de personnes : la santé et la prévoyance collective. Elle représente aujourd’hui 11% de son chiffre d’affaires
en assurances de personnes. Le Groupe est en épargne retraite un acteur mineur sur un marché dominé par les banques et assureurs privés.

3 - Pour répondre aux attentes de sécurisation de l’épargne retraite des salariés, Malakoff Médéric a créé un partenariat avec CNP Assurances. Initialement le partenariat consistait en la création
d’une filiale commune, Sevriena, citée dans l’article. Ce projet a été souhaité et voté par la grande majorité des conseils d’administration de CNP Assurances et de Malakoff Médéric. Il a dû être
reporté.
Ce partenariat se poursuit, pour l’heure, sous la forme de trois chantiers opérationnels : conception d'une nouvelle gamme de produits et services destinés aux salariés des entreprises et
distribués sous une marque commune, élaboration d’un système d’information unique dans le domaine de l’épargne retraite et rapprochement des activités épargne salariale des deux partenaires.

Il est clair que sur le marché de l’épargne retraite, Malakoff Médéric et CNP Assurances ont pour ambition de faire émerger un acteur animé par les valeurs de l’économie sociale.

Enfin nous tenons à rappeler que Malakoff Médéric est un groupe de protection sociale, paritaire et mutualiste, à but non lucratif (pas d’actions, pas de dividendes, pas de stock options. Tous ses
dirigeants sont salariés). Paritaire signifie qu’il est gouverné par des administrateurs issus tant des 5 grandes confédérations syndicales de salariés (CGT, CGT-FO, CFE-CGC, CFDT et CFTC) que des
organisations patronales.
Ses excédents sont intégralement consacrés au développement de ses services en cohérence avec ses valeurs, notamment au travers de son action sociale.

Pour en savoir plus sur notre groupe et sur nos projets en épargne retraite, nous vous invitons à aller sur notre site : www.malakoffmederic.com
Bien cordialement
Le porte-parole du groupe Malakoff Médéric


never-surrender 29/05/2011 12:08



évidemment, vous avez droit de réponse....et les autres le droit de se faire leur propre opinion!!!


http://www.lepoint.fr/economie/malakoff-mederic-le-frere-de-sarkozy-soupconne-de-tirer-profit-de-la-reforme-des-retraites-28-10-2010-1255629_28.php



Présentation

  • : never-surrender
  • never-surrender
  • : face à l'intoxication des masses...notre devoir est de diffuser l'info censurée!!!
  • Contact

Additif alimentaires industriels dangereux

 

 

Recherche

Observatoire du FN

Twitter

TheChangeBook

English

 

Espana

 

Stay Alert!!!