Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 22:32

http://liesidotorg.files.wordpress.com/2012/02/dollar-yuan.jpeg?w=645

 

Préparatifs de guerre

 

La plus grosse concentration de troupes américaines depuis la guerre en Irak annonce la guerre. En mars prochain, l’Armée américaine aura 100.000 hommes sur les bases de Socotra et Masirah. La première est une petite ile de l’archipel yéménite, dans l’Océan Indien, à 80 km de la Corne de l’Afrique ; et la seconde est une petite ile en mer d’Oman, à la sortie sud du Détroit d’Ormuz, permettant de surveiller les voies maritimes du Détroit. La Base de Socotra est si secrète, qu’elle n’est répertoriée nulle part dans les listings militaires américains.

 

Les USA avaient, de la même façon, concentré 100.000 hommes au Koweït en 2003, avant l’invasion de l’Irak. Dans les premières semaines de mars, trois porte-avions américains USS Abraham Lincoln, USS Carl Vinson, USS Enterprise et le Charles de Gaulle français, avec leurs escadres respectives, seront sur zone, alors même qu’un quatrième porte-avions américain sera dans l’Océan Indien et ne sera plus qu’à quelques jours de navigation des côtes iraniennes.

 

Différentes sources ont confirmé l’intention d’Obama d’attaquer l’Iran avant la fin de 2012. La date fluctue toujours entre le printemps et l’automne. Cette décision est fonction des négociations secrètes entre Washington et Téhéran, nous dit Debka … mais il serait plus juste d’y inclure la Russie, la Chine et la Turquie. Obama n’aurait pas réussi à convaincre ou contraindre Israël à ne pas attaquer seul les complexes nucléaires iraniens. Le président américain pourrait vouloir attaquer rapidement pour renforcer sa position dans la campagne électorale des présidentielles américaines.

 

Vers une guerre de haute intensité

 

http://liesidotorg.files.wordpress.com/2012/02/dollar_war.jpg?w=645

 

Ce que ne dit pas Debka, c’est que l’agenda de la guerre est dicté par la guerre monétaire et la faillite du système actuel. Celui-ci repose sur le principe de la dette, qui permet aux financiers d’asservir une nation sans tirer un seul coup de canon, d’une part, et sur le fait que la nation, dont la monnaie domine les échanges internationaux, peut flouer ses créanciers en dévaluant sa monnaie au rythme qu’elle aura décidé. Depuis Bretton Woods, le Etats Unis ont usé et abusé de ce système financier basé sur la confiance de multiples manières :

 

Ils ont corrompu les dirigeants des pays pour qu’ils s’endettent en donnant en garantie des biens nationaux, saisis depuis.

Ils ont imprimé des vrais faux dollars, strictement réservés aux marchés de l’économie parallèle (drogue, armes, corruption, marché noir) dominés par la CIA.

Ils ont développé un trafic de vrais faux Bons du Trésor, par la CIA depuis plusieurs décennies, puis par les Banques “primary dealers” ces dernières années.

Il y a une falsification des données économiques et statistiques. “Shadow stats” considère que le PIB américain est 35% inférieur aux chiffres officiels. Les Chinois, quant à eux, tablent sur le fait que le PIB réel est moitié moindre. Les dettes américaines seraient donc de 200% du PIB.

 

Il y a une falsification des bilans des plus grosses sociétés et banques aux USA. La certification des comptes étant monopolisée par 5 compagnies complices du système. (cf l’Affaire Enron ou Lehman)

Il y a falsification du baromètre de l’économie. Les cours de bourse sont manipulés par le Working Group on Financial Market pour le compte de la Fed, depuis le 18 mars 1988 (Plunge Protection Team).

Il y a falsification du cours de l’or par les WAG, “Washington Agreement on Gold” depuis 1999. 19 banques centrales USA, GB, Europe et Suisse ont signé à plusieurs reprises des accords, le dernier en 2009, pour vendre sur les marchés 400 tonnes d’or par an, pour canaliser le cours de l’or et donc dévaluer les monnaies fiduciaires au rythme souhaité par Washington.

Il y a falsification du cours de toutes les Matières Premières industrielles ou agricoles par le biais des produits dérivés sur les futures.

 

Toutes ces manipulations n’ont qu’un but : modifier la perception de l’économie américaine et occidentale, faire croire à la solidité du Système fiduciaire en général et du Dollar en particulier.

 

L’Opposition des BRICAD (Brésil Russie Inde Chine Arabes Deutschland)

 

Lors du G20 de novembre 2008, la Chine, porte-parole des BRIC et de l’opposition au statu-quo monétaire de l’Empire, a officiellement déclaré son opposition au système fiduciaire actuel en demandant que le Dollar (et ses monnaies affiliées) soit remplacé par des Matières Premières (Or, Ag, Pétrole, ++ ) garantissant la monnaie.

 

Les 400 tonnes d’or mobilisées par les WAG en août 2009 représentaient au cours de l’époque (950$ l’once) 12,35 Milliards de dollars.

En janvier 2011, les réserves monétaires de la Chine seule, représentaient 2.847 milliards de $. 230 fois plus. La Chine n’est pas seule en jeu, la puissance financière des adversaires de ces accords américains est considérable.

 

La Chine et ses alliés ont pu contrer la Fed et les banques centrales associées au WAG en achetant sur le marché, chaque année, dix fois l’or qu’elles mettaient sur le marché. Non seulement, elle pouvait le faire, mais elle l’a fait.

 

En réponse à l’accord de Washington d’août 2009, la Chine avait immédiatement répliqué en interdisant l’exportation d’or et d’argent, et en autorisant les sociétés chinoises à faire défaut sur les dérivés sur les Matières Premières. Normal puisque les cours étaient officiellement manipulés par Washington.

 

Nous savons par Jim Willie, le “trader de Londres”, et d’autres insiders, que depuis août 2009, de véritables raids ont été organisés de façon quasi militaire par une alliance non déclarée de Hedge Funds asiatiques, arabes, allemands et autres, pour prendre livraison manu militari, avec l’appui de juristes britanniques, de tout l’or et l’argent entrant dans les entrepôts du LBMA, le jour même où ces métaux entraient dans les entrepôts. Les marchés de Londres et de NY ont été systématiquement vidés de leurs métaux précieux, mois après mois. Nous savons aussi que les délais de livraison de physique ont augmenté. Ils varient désormais entre 6 à 10 semaines. Le Corner est permanent.

 

C’est ce qui a amené JPM et ses complices à mettre MF Global en faillite, pour faire un hold-up sur les métaux précieux des clients, retardant la hausse inéluctable des MPx. Les manipulations successives sur les marges et les frais sur le Comex et le LBMA ont fait lâcher les petites mains. Il ne reste aujourd’hui que les grosses pointures sur ces marchés. L’affrontement d’aujourd’hui se joue entre grandes puissances, via des hedge funds. Affrontement évidemment monétaire.

 

Les Etats Unis, la GB, la BCE … nous devrions dire l’OTAN, défendent les intérêts des banquiers, qui ont mis en place ce système de monnaie fiduciaire. Tous les moyens sont bons pour défendre le système. Une guerre en Libye pour mettre la main sur le stock d’or.

 

Une guerre monétaire par le biais de la dette, pour tenter de récupérer l’or de la Grèce, du Portugal, et … Et dans les semaines ou les mois qui viennent, une guerre dans le Golfe Persique pour mettre au pas les puissances pétrolières, cherchant à se libérer du joug américain.

Guerre qui va devenir une guerre mondiale étant donné son enjeu planétaire.

 

Cette guerre n’a évidemment rien à voir avec les recherches nucléaires de l’Iran, elle est strictement monétaire.

 

Le coup de pied de l’Ane

 

Mon intuition et mes analyses des différentes confidences auxquelles j’ai accès, m’incite à penser que, lorsque les banquiers occidentaux qui tirent les ficelles des Banques Centrales des pays de l’OTAN seront acculés, et que l’Or sera à 3.500$, la limite haute qu’ils avaient fixée pour la hausse de l’or dans leur agenda, les états occidentaux (même la Suisse) nationaliseront les ETF (GLD, Bullion-Vault et autres), et saisiront l’Or en “compte-métal” des entreprises et des particuliers dans toutes les banques. L’opération leur sera aussi aisée que de geler les comptes de la Libye ou de l’Iran, et cela se fera du jour au lendemain.

 

A la suite de quoi, les marchés officiels de l’or seront fermés, et les banques centrales fixeront un cours forcé, en incitant fortement les citoyens à vendre leur or.

(Ceci n’est qu’une déduction personnelle et n’engage que son auteur.)

 

WWIII

 

Nos informations récentes sont claires : toutes les voies diplomatiques pour essayer de retarder le changement monétaire ont été un échec.

La Finance Internationale a donc décidé d’imposer son diktat monétaire par la guerre. Celle-ci commencera très probablement par une attaque dans le Golfe Persique.

 

Cette phase ne sera que le prologue de la Troisième Guerre Mondiale.

Partager cet article

Repost 0
Published by never-surrender - dans affaires bancaires
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : never-surrender
  • never-surrender
  • : face à l'intoxication des masses...notre devoir est de diffuser l'info censurée!!!
  • Contact

Additif alimentaires industriels dangereux

 

 

Recherche

Observatoire du FN

Twitter

TheChangeBook

English

 

Espana

 

Stay Alert!!!