Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 10:19

http://1.bp.blogspot.com/-SE98lRf-cyc/TyVSHbXM1QI/AAAAAAAABuo/_AoUjrW-hJk/s400/euro+faillite.jpg

Bruxelles ou la folie la plus couteuse depuis l' URSS

 

Croyez-vous que 2012 sera plus difficile pour l'économie mondiale que 2011 l'a été? Eh bien, c'est ce que la chancelière allemande Angela Merkel croit. La femme qui est devenue la politicienne la plus importante en Europe a récemment déclaré que 2012 «sera sans doute plus difficile que 2011".

 

Malheureusement, la plupart ne comprennent pas à quel point l'Europe est interconnectée ou comment le système financier mondial est devenu vraiment "too big to fail".clic ici

En fait, l'UE a une économie qui est presque aussi grande que l'économies des États-Unis et la Chine réunis. L'UE est également le siège des 500 entreprises le splus prospères et son système bancaire est beaucoup plus grand que le système bancaire américain.

 

Toute personne qui ne croit pas que l'effondrement financier de l'Europe aura un impact dévastateur sur l'économie mondiale et en particulier américaine vit dans un monde fantastique.

 

http://2.bp.blogspot.com/-hTON4pchbXI/TyVSNxWi16I/AAAAAAAABuw/Go1CYYzZj9M/s400/chateau+de+carte+casino+bourse.jpg

 

Le Stratégiste en chef de Citigroup , Tobias Levkovitch, a récemment fait la déclaration suivante .... "L'Europe est susceptible d'avoir une récession significative en 2012"

 

* Christine Lagarde, la tête pensante du FMI, a déclaré récemment que l'on pourrait bientôt voir les conditions "qui rappellerait la grande dépression des années 1930" et qu'aucun pays sur terre ne sera à l'abri de la crise.

 

* Willem Buiter, économiste en chef chez Citigroup, a récemment déclaré ....

 

"Le temps est compté, je pense que nous avons peut-être quelques mois avant un risque important de défaut d'un pays comme l'Espagne ou l'Italie qui serait une catastrophe financière en faisant glisser le système bancaire européen et l'Amérique du Nord vers l'abime. "

 

* Même Paul Krugman du New York Times sest assez apocalyptiques dans son analyse

"A ce stade, je suppose que la flambée des taux de la dette italienne conduisra à une panique bancaire gigantesque, tant en raison de craintes de solvabilité sur les banques italiennes qu'en raison de la crainte que l'Italie finisse par quitter la zone euro et d'installer la nouvelle lire. Prochain arrêt, la France. "

 

Dors et déja des signes indiquent que la récession a commencé en Europe

 

http://4.bp.blogspot.com/-Z31UYrz-cJ0/TyVSkhE9-tI/AAAAAAAABu4/EZUxAGwqrUk/s400/Herman+Van+Rompuy+Neron.jpg

Herman van Rompuy le poète, qui tel Neron danse devant l'Euro en flamme

 

L'activité manufacturière dans la zone euro a chuté pendant cinq mois consécutifs .

 

En Espagne , le taux de chômage est à son sommet depuis 15 ans .

 

-Les recettes publiques en Espagne n'ont pas été à la hauteur attendue. Le gouvernement espagnol vient d'annoncer que le déficit budgétaire pour 2011 va finir par être beaucoup plus grande que prévu.clic ici

 

-Malheureusement, il semble que pratiquement tous les secteurs de l'économie espagnole semble se figer....

 

La BCE (banque centrale européenne) a déclaré que les premiers indicateurs montrent que le tourisme espagnol, les exportations, les dépenses et les investissements ont été touchés au coeur, ce qui est susceptible de conduire le PIB espagnol à une sévère contraction au quatrième trimestre 2011.

 

L'une des choses les plus alarmante qui se passe en Europe est la contraction rapide de la masse monétaire. Il est presque impossible d'éviter une récession quand la masse monétaire se contracte sensiblement.

 

En ce moment, le reste de l'Europe se dirige vers le même chemin que la Grèce qui depuis plusieurs années a mené Athènes et sa ploutocratie à l'abime économique.

 

Aujourd'hui, la Grèce est essentiellement en faillite et connaît une récession à grande échelle. À ce stade, personne en Europe ne peut encore prétendre que le cas de la Grèce va bien se passer.

 

 

 

 

clic ici   voir par ci aussi et surtout et

http://3.bp.blogspot.com/-7ehU1X6H1cs/TyVSv1Ja6hI/AAAAAAAABvA/ty_KJizKOu4/s400/Grece.manifestation.jpg

 

 

"Avec des dettes s'élevant à 150% du PIB, la Grèce est de facto en faillite, même les principaux représentants de la zone euro ont finalement accepté ce fait -.. Après avoir affirmé le contraire un an auparavant»

 

La Grèce a désespérément besoin de soulager l'ensemble de cette dette, mais les autres nations de la zone euro ne veulent pas leur accord à cette solution de facilité car toutes les a utres nations en difficultés budgétaire demanderaient les mêmes faveurs de remboursement.

Au lieu de cela, l'Allemagne va demander aux créanciers privés à prendre une encore plus de pertes sur la dette grecque que précédemment. et au premier rang des créanciers ont retrouve les banques françaises au bord du dépot de bilan, ou plutot de la nationalisation pure et simple.

"J'aime pas la finance mais je vais assummer ses dettes au nom de l'état français et je serai dégradé pour ça !" : bonne chance à F.Hollande...

 

 

 

L'Allemagne est en train d'étudier une proposition visant à réduire de 75% les obligations du gouvernement grec détenues par des créanciers privés dans le cadre d'un échange de dette prévues pour assurer une plus grande durabilité de la dette. Si l'Allemagne finit par proposer publiquement cela, elle va briser ce qui reste dans de confiance dans les obligations souveraines européennes.

 

http://3.bp.blogspot.com/-_4xiKDXrGHM/TyVTP06VfyI/AAAAAAAABvI/J-J7V4WhB9o/s400/merkozy+folie.jpg

Merkozy ou la pire gestion de crise depuis Hoover (la prospérité est au coin de la rue)

 

Il n' y a pas beaucoup de différence entre une "remise volontaire" de 75% et un défaut complet. Si les investisseurs sont contraints de perdre 75% sur la dette grecque, le monde financier commencera à se demander si c'est juste une question de temps avant que de nouvelle "remises" soit à l'ordre du jour pour la dette italienne, la dette espagnole, la dette portugaise et de la dette irlandaise, et ainsi de suite .

 

Espérons que l'Allemagne ne sera pas aussi stupide car cela ruinerai la réputation de l'Euro comme "monnaie solide" sur l'échiquier financier mondial.

 

Mais quelque chose doit être fait pour la Grèce. Actuellement, le FMI prévoit que la dette grecque atteindra 200% du PIB en 2012 si des changements radicaux ne sont pas adoptés.

 

Bien sûr, la Grèce pourrait réduire les dépenses publiques encore plus, mais les coupures qui ont déjà été faites ont poussé ce pays dans un cauchemar économique total.

 

La Grèce a été contraint d'augmenter les impôts et mettre en œuvre des mesures d'austérité brutale. Cela a causé à l'économie un fort ralentissement et une chute brutale des recettes fiscales. L'économie a ralenti encore plus et les recettes fiscales ont diminué de nouveau : le cercle vicieux qui ne résoud rien du tout et cause malheur et désolation sur le vieux continent.

En Grèce, ce cycle a été répété plusieurs fois et maintenant la Grèce connaît une dépression économique terrible. 100 000 entreprises ont fermé et un tiers de la population vit dans la pauvreté. Mais maintenant, l'Allemagne et la France entendent imposer la «solution grecque" au reste de l'Europe.

 

La «solution» que l'UE et le FMI imposent à la Grèce ne fonctionne pas.

 

Alors pourquoi toutes les autres nations en difficulté dans l'Europe doivent ètre poussées sur le même chemin?

 

Il suffit de considérer les statistiques suivantes de la Grèce ....

 

* Le taux de chômage pour les moins de 24 ans est de 39%.

 

* Le nombre de suicides a augmenté de 40% en 2011.

 

Les vols et les cambriolages ont presque doublé entre 2010 et fin 2011.

 

Est-ce cela que nous voulons voir dans le reste de l'Europe? et en particulier en France récemment dégradée par Standard and Poor's

 

Ce chemin financier que l'Europe emprunte est désormais critiqué très durement ....

 

"Chaque gouvernement en Europe à l'exception de l'Allemagne se penche sur l'arrière pour prouver au marché qu'ils n'hésiteront pas à faire ce qu'il faut», a déclaré Charles Wyplosz, professeur d'économie à l'Institut universitaire de Genève.

 

«Nous allons droit dans le mur avec ce genre de politique. C'est une pure folie.

 

" Oui, c'est une pure folie, reste à expliquer ça à Merkozy le duo autocrate qui a juré de défendre l'Euro jusqu'au dernier européen...

Partager cet article

Repost 0
Published by never-surrender - dans Brusq U.E.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : never-surrender
  • never-surrender
  • : face à l'intoxication des masses...notre devoir est de diffuser l'info censurée!!!
  • Contact

Additif alimentaires industriels dangereux

 

 

Recherche

Observatoire du FN

Twitter

TheChangeBook

English

 

Espana

 

Stay Alert!!!